Paris de parcelles en pixels

    Des plans Vasserot au SIG Alpage

Contexte scientifique

L'objectif majeur de ce projet réside dans la possibilité offerte aux chercheurs de réaliser des analyses sur leurs données historiques spatialisées et organisées sous forme de base de données. Cela est possible grâce à l'évolution, démarrée depuis longtemps, des outils de traitement numérique et de mise en réseau des données : la construction de base de données et de SIG, les outils de calculs et de traitement d'images, l'automatisation de tâches, l'interopérabilité généralisée par le web... Il s'agit d'utiliser ces possibilités et ces compétences tout en rendant accessible ces outils aux historiens, via une véritable plate-forme de travail collaboratif.


Les historiens souhaitent spatialiser des données anciennes allant du Moyen-Âge au début du 19e s., notamment par le biais de l'analyse régressive. Ils souhaitent également analyser la structuration sur le long terme de l'espace urbain : quelles sont les caractéristiques morphologiques du parcellaire et du réseau viaire ancien ? Comment le tissu urbain se forme et évolue-t-il ? Dans quelle mesure la résilience des formes témoigne de l'incessante recomposition sociale de l'espace urbain ? Quels sont les usages sociaux de cet espace à différents moments ? Une des thématiques réside donc dans l'analyse du rapport structures/usages de l'espace parisien.


Comme point de départ, il s'agit de mettre en place un référentiel parcellaire et viaire continu et de qualité la plus homogène possible, et ce sous forme de vecteurs pour permettre de réaliser des analyses spatiales (calculs de surface, de densité, d'orientations...).

Colloque - Projet soutenu historiquement par l'Union Européenne dans le cadre du programme Innova-TIC.
Mentions légales